Devenir Membre - Médias et Presse - Centre de documentation - Prendre une assurance invité

Retrouvez toutes vos news et votre agenda spéléo...
Agenda du spéléo : ici - News du spéléo : ici

MISE à JOUR du 22/05 Directives de sécurité pour la pratique de la spéléologie et des disciplines annexes en période de confinement

MISE à JOUR du 22/05

Directives de sécurité pour la pratique de la spéléologie et des disciplines annexes en période de confinement

Bonjour à tous,

Le début de la phase 2 de ce déconfinement nous livre son lot de dérogations supplémentaires à l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 (qui rappelons-le est toujours d’application).

Nous avons donc actualisé le document de référence pour nos activités que vous trouverez en suivant le lien Déconfinement - situation au 20/05/2020.

Après un démarrage un peu difficile, nous sommes en mesure de vous proposer un plan pour la reprise partielle de l’escalade. Certes les conditions sont très strictes pour le moment, mais leur respect est la seule garantie de pouvoir évoluer rapidement vers une « normalisation ».

C’est grâce à une collaboration exemplaire entre le CAB, le KBF et l’UBS et la mise en commun de nos ressources que nous pouvons vous proposer ce plan de reprise.

Vous trouverez toutes les informations tant dans le guide que sur le site internet à la rubrique « Agenda »

Nous vous en souhaitions bonne lecture et nous vous demandons surtout une stricte application.

Attention cette seconde édition du guide ne concerne toujours que la phase 2. Il est susceptible d'être modifié à tout moment. Veuillez à vous tenir informé en visitant régulièrement le site internet de l'UBS. Un nouveau guide sera publié pour la phase 3 du déconfinement en temps utile.

Merci, Bonnes activités
Soyez responsables et prudent. 

Joël Fontenelle
Président UBS

Communiqué - Escalade

Suite aux constats du DNF de ce weekend. Des grimpeurs ont été surpris à pratiquer l’escalade sur le site de la Roche aux Corneilles.

Or le site de la RAC est strictement interdit du 1er février au 30 juin.

De plus l’escalade n’était pas autorisée en phase 1 de confinement.

Ce double non-respect des règles rejaillit négativement sur l’ensemble de la communauté.

Les autorités considérant que la fédération est dans l’incapacité de faire respecter les différentes réglementations en vigueurs à ses membres, nous interpellent sévèrement par un rappel à la loi.

A cause de ces comportements irresponsables, l’escalade sur l’ensemble des massifs gérés par l’UBS est strictement interdite jusqu’à nouvel ordre !

Tout contrevenant sera à l’avenir systématiquement verbalisé.

Nous planchons sur des procédures qui permettent de rassurer les autorités quant à la gestion maitrisée de la fréquentation des massifs d’escalade. En attendant, il vous est impérativement demandé de vous abstenir de grimper.

Pour information, les autres fédérations (CAB, KBF) ont également postposé l’autorisation d’accès aux sites sous leur gestion. Informez-vous et respectez les consignes des différents gestionnaires de site.

Seul le strict respect de ces règles nous permettra de conserver l’accès nos massifs d’escalade.

 

IMPORTANT

 

Bonjour,

Comme beaucoup d’entre-vous l’auront appris, le ministère français des sports vient de diffuser ce 11 mai 2020 son « Guide d’accompagnement de reprise des activités sportives ». Ceci n’est évidemment valable que pour la France !

Et en Belgique ou en est-on ?

 

Etape 1

Le cadre légal

L’activité physique en extérieur sera permise avec deux personnes maximum, en plus de celles qui vivent sous le même toit, à condition de toujours respecter les distances de sécurité. Il sera également permis de pratiquer d’autres activités sportives à l’air libre et sans contact.

Cfr communication de la Première Ministre du 24 avril.

 

Etape 2

Et dans le sport ?

Est autorisé en extérieur, le sport :

  • Sans contact
  • Sans échange de matériel
  • Avec 2 personnes max. et toujours les mêmes (en + de celles qui vivent sous le même toit)
  • En respectant une distance sanitaire de 5 m minimum (10 pour la course à pieds et 20 pour le cyclisme) pour les sports dynamiques.

Est interdit :

  • Le sport en intérieur
  • Se rassembler
  • Accéder aux vestiaires, douches communes et cafétarias

 

Concernant les déplacements :

Il est recommandé de prendre l’itinéraire le plus direct entre son domicile et le lieu de son activité sportive. Le bon sens préconise de ne pas multiplier les kilomètres et de rester dans les environs proches de son domicile.

 

Etape 3

Et pour nos activités ?

Comme toutes les fédérations, l’UBS a été consultée par la ministre et nous avons adressé des recommandations afin de maximiser les possibilités de pratiques en phase 1 dans le cadre restrictif officiel. En attendant, durant cette étape les pratiques de la spéléo, l'escalade, de la via-ferrata et de la plongée souterraine demeurent interdites.

 

Etape 4

Validation

La Ministre validera - ou non, avec les experts du CNS les modalités proposées par les fédérations. A ce stade, tant que les modalités ne sont validées pour aucune fédération, les activités ne sont pas autorisées.

 

Nous en sommes à cette étape actuellement (12/05/2020)

 

Etape 5

Information

Dès que les fédérations recevront une validation de la part de la Ministre des Sports, la Maison de la Spéléo informera la communauté spéléo de ce qui peut se pratiquer et sous quelles conditions.

Communiqué important

Communiqué du CA
Info Covid-19
Chers amis,

Le spéléologue à l’habitude des endroits confinés et sans nul doute nous aspirons à retrouver celui froid et humide qui nous est si cher !

En attendant une reprise autorisée de nos activités il convient de ronger son frein et d’éviter les interprétations aventureuses des déclarations émises dans la presse. De même qu’il est tout aussi hasardeux d’interpréter l’arrêté ministériel du 04 mai 2020 et en vigueur jusqu’au 10 mai.

L’arrêté ministériel est évidemment très général et reste sujet à interprétation. L’autorisation de faire des « activités physiques en plein air » sans plus de précisions peut être comprise par les plus impatients comme une autorisation de reprise de leur activité sportive. Cependant, il n’est pas question de faire n’importe quoi, n’importe comment.

Aussi, la ministre des sports rappelle que ne seront
autorisées que les activités sportives de plein air (d'extérieur), (pas dans des endroits fermés et/ou mal ventilés) récréatives et de loisir, sans matériel commun. Et ce, probablement, à partir du lundi 18 mai. (Telles que la marche, le jogging, le Tennis à simple, le vélo, …le kayak, l'escalade, la plongée en plein air, etc. à proximité de son domicile Les fédérations concernées par cette ouverture partielle devront se conformer à des conditions strictes (nombre de personnes, réservation, distance, protection individuelle, etc.) validées par le comité d'experts.

Les autres disciplines ne seront progressivement autorisées qu’après la validation d’un plan qui fixe les conditions précises de la pratique dans le respect des mesures de protections sanitaires.

La ministre a consulté l’ensemble des représentants du milieu sportif. Comme toutes les fédérations, l’UBS a fait des propositions pour une reprise progressive de nos activités en distinguant les activités en plein air (entraînements) des activités spéléo en milieu plus confiné. Le comité d’experts qui analyse ces propositions se prononcera dans le courant de la semaine prochaine.

En attendant de connaître les arrêtés d’applications nous autorisant ou pas à reprendre certaines activités à partir de ce weekend, nous vous rappelons que la pratique de la spéléo, de l’escalade, etc. sont toujours non autorisées à ce jour. Pour rappel également, un doute subsiste sur l’attitude de la compagnie d’assurances en cas d’accident survenu lors d’une activité interdite.

Début de semaine prochaine, nous vous communiquerons les activités qui seront autorisées et sous quelles conditions (via le site internet et autres moyens de communication) (Sous réserve que nous disposions de ces informations).

Nous comprenons votre impatience, mais faisons appel à votre bon sens et au respect des recommandations émises.

Dans l'espoir d'une reprise partielle et responsable de nos activités dès la semaine prochaine.

Prenez soin de vous.

Pour le CA
Joël Fontenelle
Président UBS

Communiqué du Spéléo-Secours

Propagation des virus- le cas particulier de la spéléo

 

Salut à tous,

Dans ce sujet à la mode, le Spéléo-Secours ne pouvait pas s’empêcher de mettre son mousqueton (grain de sel !).

Le fameux virus dont on nous rabâche les oreilles a trois modes de propagation : contact direct avec une personne porteuse, contact avec une surface contaminée et respiration d’un air contaminé.

  • Contact avec une personne porteuse : ce n’est pas particulier à la spéléo ;
  • Contact avec une surface : ceci est assez réduit dans le cadre de la spéléo (en portant des gants), sauf si on partage un repas sous terre. Notre milieu étant froid, le virus devrait rapidement perdre de sa force mais être actif plus longtemps (compte tenu de la connaissance actuelle);
  • Contact dans l’air. Ce sont les fameuses « gouttelettes ». Or l’atmosphère des grottes est saturée en eau : c’est donc un milieu très porteur. La recommandation des autorités est d’avoir une distance de sécurité de 8m en milieu chaud et humide (voir lien ci-dessous). Mais dans la pratique, il faut tenir compte des courants d’air : cette distance est tout à fait aléatoire et aucune recommandation simple ne peut être donnée pour les grottes.

Lors de la levée des mesures de confinement, il faudra tenir compter des restrictions encore en vigueur ainsi que de la disponibilité du Spéléo-Secours. Suivant le principe que nous n’allons jamais au « casse-pipe », nous n’interviendrons pas si nous pensons que nos membres se mettent en danger.

Nous mettons actuellement en place un plan d’action pour réunir les conditions favorables. Cela nécessite des contacts avec les autorités (Protection Civile, déjà fort occupée) et que suffisamment d’entre nous ait développé une immunité. Cela prend du temps.

Le message est clair : lors de la levée, même partielle, des mesures de confinement, avant de prévoir d’aller sous terre, attendez le feu vert du Spéléo-Secours.

Pour la Commission Spéléo-Secours,

Olivier Bauthière,

Directeur